New World de Laurence Capelle Buisine, un nouveau livre qui va faire parler de lui

new world

Sortie aux éditions EDILIVRE, dont voici le lien:

http://www.edilivre.com/new-world-laurence-capelle-buisine.html#.VMNNN4uG9Au

Le livre est désormais disponible sur la Fnac, le Furet et Amazon, dont voici le lien:

http://www.amazon.fr/New-World-Laurence-Capelle-Bui/dp/2332885617/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1427290983&sr=1-2&keywords=new+world

Mon avis:

Connaissant personnellement l’auteure, je tiens à vous dire que je reste malgré tout objective quand à ce livre, il est dans mes habitudes d’être franche et savoir dire quand un livre m’ennuie.

Et là, c’est avec une réelle surprise que j’ai découvert ce livre, je savais que celui-ci était dans la catégorie fantastique, comme je les aime, déjà un bon point, mais j’ignorais totalement dans quelle aventure j’allais me lancer au fil des pages.

Très rapidement l’auteur nous plonge dans son univers, nous sommes en 2132, la terre s’est rebellée contre notre humanité si sombre et si égoïste, alors que les villes sont en ruines, que les animaux ont subis des mutations génétiques, ces anomalies sont nos ennemis.

Les humains restant sont contraints à devenir des guerriers afin de combattre ses bêtes sanguinaires. Et au milieu de tout cela, notre héroïne, une jeune guerrière du nom d’Yria, se démarque de ses pairs, assez solitaire, doué pour le combat, elle va se retrouver confronter à un nouveau sentiment, l’amour. Yria, qui ne s’était jamais intéressé à la gente masculine va se retrouver au cœur d’un trio amoureux, son destin va totalement changer à partir de ce moment là.

Mais je ne vous en dévoilerais pas plus, c’est à vous de découvrir ce qu’il va lui arriver. Ce livre est accessible à tous public, même ceux qui ne lisent pas souvent. De taille modeste (208 pages), celui-ci se lit très vite, l’écriture est fluide, on va droit à l’essentiel, l’auteure ne se perd pas dans de grandes descriptions comme l’on peut lire dans beaucoup d’ouvrages.Le concept est assez originale, ce monde décrit reste dans le domaine du possible. L’on s’attache rapidement aux différents personnages, on tremble, on espère, on craint pour notre héroïne.

Je dis donc Bravo à Laurence Capelle Buisine, qui débute dans le monde littéraire et nous accorde une magnifique histoire d’amour avec une note d’espoir dans ce monde déchu. Ce livre m’a redonné foi en l’humanité, merci Laurence, tu peux continuer à écrire la suite, car bien entendu si le public est au rendez-vous, vous pourrez retrouvez Yria dans d’autres aventures, affaire à suivre de très près donc….

La couverture du livre est d’une jeune dessinatrice très talentueuse Akane Miurazane, que vous pouvez suivre sur Facebook et découvrir son univers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :